• AURELIE HEGER BOUHR

Comment éviter de gonfler durant la grossesse ?



  • Quelles sont les causes de l'enflure pendant la grossesse ?

  • Comment prévenir l'enflure pendant la grossesse ?


Beaucoup de femmes (75 % environ) ont l’impression de se transformer en ballon à taille humaine au cours de leur grossesse. Les plus affectées disent ressembler trait pour trait au bonhomme Michelin, avec ses pieds et ses doigts tout boudinés.


Quoi qu’il en soit, la majeure partie des femmes enceintes seront confrontées, à un moment ou un autre de leur grossesse, à l’œdème (enflure) et devront composer avec les gonflements plus ou moins important de leurs mains, pieds, jambes, chevilles ou visage.


Il y a un certain nombre de raisons pour lesquelles les femmes gonflent pendant la grossesse mais aussi quelques moyens de prévenir ce phénomène, source d’un inconfort certain. C’est ce que je vous propose de découvrir dans cet article.


Quelles sont les causes de l'enflure pendant la grossesse ?


Le fait d’enfler est un grand classique des maux de grossesse. C’est un phénomène courant, auquel beaucoup d'entre nous s'attendent pendant la grossesse, surtout durant la période estivale. Pour preuve, le nombre de blagues qui circulent à ce sujet sur le net. Mais qu'est-ce qui est à l’origine de cette transformation en bibendum ?


La rétention d’eau.


C’est à elle que l’on pense en premier et c’est vrai qu’elle joue un rôle dans cette affaire. Après tout, notre corps est composé à 60% d’eau.


Pendant la grossesse, votre corps est très occupé à vous fabriquer un magnifique tout-petit. Pour cela, il retient généralement d’avantage de liquide qu’en temps normal, au cas où il en aurait besoin plus tard. Saviez- vous que le corps d’une femme enceinte contient beaucoup d’eau qu’en temps normal, avec en moyenne 6 à 8 litres supplémentaires ?


Ce liquide supplémentaire devant être stocké quelque part, il s'accumule généralement dans la partie inférieure du corps.


L’augmentation du volume sanguin.


Au fur et à mesure que votre bébé se développe et grandit, il a besoin de plus de nutriments et de matériaux. Durant votre grossesse, votre corps réajuste alors son système de circulation sanguine (avec environ 50% de volume sanguin en plus qu'avant) pour que votre fœtus ne manque de rien.


Cependant, les vaisseaux sanguins et les artères ne peuvent pas grossir à l’infini pour absorber tout ce flux supplémentaire. Une forte pression à alors lieu sur ces vaisseaux. Le sang circule moins bien ; il stagne, le liquide séreux s’accumule puis finit par fuiter dans les tissus environnants et … ça amène des gonflements.


Le changement hormonal.


Durant la grossesse, le taux de progestérone explose. Or, un taux élevé de progestérone entraine une perte de sel. Pour pallier ce phénomène, le taux d’aldostérone, hormone dont le rôle est de retenir le sel, augmente. Or le sel a tendance à attirer l'eau dans les tissus … ce qui entraîne de la rétention d’eau … ce qui entraîne des gonflements. Par ailleurs, en fin de grossesse, on observe également une baisse de production du côté de la vasopressine (une hormone antidiurétique). Je vous laisse en tirer vos conclusions.



L’utérus qui prend son aise.


Au fur et à mesure que le bébé grandit, votre utérus augmente à son tour, ce qui créé une pression interne supplémentaire dans votre abdomen et peut avoir un impact sur le bon acheminement des liquides (sang et lymphe) vers le cœur.


La veine cave, parallèle à votre colonne vertébrale, ramène le sang vers votre cœur depuis le bas de votre corps. L'emplacement de cette veine implique qu’elle soit directement touchée par la croissance de votre bébé (qui la comprime sans le vouloir). Ainsi le sang peut mettre plus de temps à retourner dans votre cœur à mesure que votre enfant grandit.


Voici les 3 principales causes d’enflure et d’œdèmes chez la femme enceinte. Bien que cela puisse survenir à tout moment pendant la grossesse, de nombreuses femmes le remarquent à mi-grossesse et observent une “aggravation” du phénomène à mesure que la grossesse avance.


La bonne nouvelle c’est que, tant que l'enflure n'est pas le résultat d'une complication liée à la grossesse (toxémie, phlébite …) ou d’un autre problème de santé majeur (diabète, maladie rénale …) , il existe des moyens de la prévenir et même de la soulager. C’est ce que nous allons voir maintenant.


Comment prévenir l'enflure pendant la grossesse ?


S’hydrater.


Pour certaines de mes patientes, c’est contre-intuitif. Elles pensent que plus elles boivent, plus elles vont faire de la rétention d’eau et donc enfler. Je sais que cela peut sembler étrange, mais il faut vraiment vous hydrater suffisamment (minimum 8 à 10 verres d’eau par jour). Boire permet au liquide de votre corps de circuler correctement dans votre système veineux. Cela contribue aussi à éliminer toutes les toxines de votre corps, un vrai plus pour votre organisme déjà sur-sollicité.


Se bouger.


Je sais que ce n’est pas évident quand on se sent aussi à l’aise qu’un éléphant dans un magasin de porcelaine. Cependant même une courte promenade autour du pâté de maison ou dans la rue peut aider. Je m’explique : pour faire remonter le sang dans votre corps vers votre cœur, les veines utilisent des valves intégrées et les contractions musculaires pour propulser le sang plus haut. Ainsi, en bougeant (même à minima), vous facilitez le retour veineux et vous prévenez ou soulagez vos gonflements.


Lever les jambes et ne pas rester statique trop longtemps.


Dans le même ordre d’idée, pensez à lever les jambes.


Cela fonctionne mieux si vous pouvez mettre vos pieds au-dessus du niveau de votre cœur (car cela réduit le gonflement plus rapidement). En levant vos jambes, vous profitez simplement de l'effet de la gravité sur votre circulation pour faire circuler les fluides plus facilement dans votre corps. L’idéal est d’élever vos jambes au-dessus du niveau de votre poitrine pendant 30 minutes, 3 fois par jour.


L'astuce ? Posez vos jambes sur votre ballon de grossesse ou sur un coussin d'allaitement plié en deux.


Au travail, évitez de croiser les jambes et pensez à poser les deux pieds au sol ou sur un tabouret (marche pieds, ou autre) lorsque vous êtes assise au bureau.


L’immobilité prolongée n’est pas non plus votre alliée. Pensez toujours à créer une sorte de mouvement pour engager les muscles. Cela aidera à maintenir une partie du fluide en circulation. Essayez également de marcher ou de vous déplacer de temps à autre.


Faites-le aussi souvent que vous le pouvez, notamment si vous êtes assise derrière un bureau une grosse partie de la journée ou que vous devez rester debout (et immobile) durant de longues périodes.


Aller nager ou pratiquer un sport d’eau.


Vous reposer ou flotter dans une piscine peut aider votre système de circulation à rééquilibrer les liquides et à réduire l’enflure déjà installée ou à la prévenir si vous êtes au début de votre grossesse.


>>> Vous souhaitez en savoir plus sur les avantages de la natation ? Lisez ceci.


La solution facile et gratuite, c’est le jet d'eau froide sous la douche ! Cela permet de dilater les vaisseaux et d'empêcher l'accumulation d'eau. Finissez donc votre bain ou votre douche par un jet d’eau bien fraîche en commençant par les pieds, puis en remontant doucement jusqu'aux cuisses.


Utiliser des compresses froides et autres pains de glace.


L'utilisation de sacs et poches de glace est courante pour les blessures, mais saviez-vous que cela peut également vous aider à réduire l'enflure due à la grossesse ? La glace a cette formidable capacité à dégonfler ce qui ne devrait pas l’être. Ainsi vous pouvez tenter de réduire vos tracas en posant dessus des compresses froides et autres poches glacées (et même le sacro-saint sac de petits pois), pendant 5 à 10 minutes plusieurs fois dans la journée.


Se faire masser.


Les massages ont la capacité de stimuler la circulation et donc de réduire le gonflement pendant la grossesse.


En tant que kinésithérapeute et formée à la méthode Renata França, je propose à mes patientes des séances de drainage lymphatique manuel. Cette méthode s’appuie sur des mouvements très particuliers de pression et de drainage, associés à un modelage des tissus. Le véritable avantage ? Les résultats sont perceptibles dès la première séance.


>>> Vous souhaitez en savoir plus sur cette méthode de drainage ? Contactez-moi !


D’autres méthodes, comme la réflexologie, apporteraient aussi d’excellents résultats.


Adapter la garde- robe.


Les vêtements trop serrés peuvent également agir comme un garrot, en arrêtant complètement la circulation sanguine. Cela provoquera une accumulation de sang qui est alors susceptible de vous faire enfler. Quand on est enceinte, on choisit le confort et la liberté de mouvement !


Par ailleurs, pensez à investir dans une paire de chaussettes de contention. Elles appliquent une certaine pression sur les chevilles, ce qui permet de faciliter le retour veineux et de limiter les gonflements. Pas franchement glamour, mais le plus souvent, très efficace !


Conclusion


Bien que ce phénomène soit courant et totalement attendu lors d’une grossesse, n’oubliez pas qu’un gonflement soudain, douloureux (ou accompagné d’autres symptômes) doit être évalué immédiatement par un professionnel de santé.


Dans tous les autres cas, si vous vous sentez gonflée, boudinée, (...), vous avez l’excuse parfaite pour prendre soin de vous ! Alors n’hésitez pas à utiliser l'une des tactiques ci-dessus pour prévenir ou guérir cet état qui, bien qu’inconfortable, n’est qu’un mal parmi tant d’autres au cours de cette grande aventure qu’est la grossesse.


Vous avez des questions ou envie de partager votre expérience sur l’enflure au cours de la grossesse ? Laissez-moi un commentaire !


Épinglez ce post pour le lire plus tard !




Si vous souhaitez que je vous accompagne ou tout simplement me raconter votre histoire,  prenons contact ! 

Du lundi au jeudi

de 8 h à 20 h

au 

2 A grand rue

67350 NIEDERMODERN

Prête à vivre votre maternité de façon unique ?

Je vous accueille 

Vous pourriez aimer ...